Le budget 2019, approuvé à l’unanimité par les élus

Préparé par Alain Thérond, Vice-Président aux finances, après concertation avec le Président Pierre Martinez, les Vice-Présidents, les délégués et les services.
Le Président et le Vice-Président dans une interview croisée expliquent ici le budget 2019

Quel objectif vous êtes-vous fixé pour ce nouveau budget 2019 ?

Pierre Martinez Nous voulons relancer les investissements, et avoir une politique ambitieuse en matière d’équipements pour les 18 communes du Pays de Sommières.
Notre programme pluriannuel permet de fixer les priorités. Si des améliorations doivent être apportées chaque année à nos équipements
existants, il faut aussi en construire de nouveaux. La population du Pays de Sommières augmente en effet régulièrement, ce qui confirme d’ailleurs l’attractivité de notre territoire. Les nouveaux habitants expriment aussi de nouveaux besoins.
Notre rôle est de savoir les identifier et d’en tenir compte. Ce peut être la création de nouvelles classes, l’offre de places supplémentaires dans les crèches et les centres de loisirs…
Alain Thérond Les investissements représentent évidemment un coût important pour la Communauté de communes. Mais notre préoccupation est d’investir tout en continuant à nous désendetter. En 2019, le niveau d’épargne dégagé est très satisfaisant : 60 % de notre investissement est financé par de l’épargne.

Le désendettement est donc pour vous une priorité ?

Pierre Martinez Oui, c’est la condition nécessaire pour rétablir une situation financière tendue. Nous l’avions posé comme objectif dès le démarrage du mandat. Nous avons pendant quelques années fait une pause sur nos projets d’investissement, et consenti des efforts  considérables sur nos dépenses de gestion courante. Et nous avons tenu notre pari : la Communauté s’est largement désendettée sur toute cette période.
Alain Thérond Les efforts ont porté sur une maitrise stricte de la masse salariale, sur une veille attentive de tous nos postes budgétaires, sur la recherche de nouvelles sources de financement, notamment auprès de nos principaux partenaires (Etat, CAF, Département). Sans remettre en cause la qualité des service rendus aux usagers.

Y a-t-il des secteurs que vous avez souhaité renforcer dans ce budget ?

Pierre Martinez Des enveloppes particulières ont été mises en place pour certains secteurs. Comme le développement économique, auquel j’accorde une attention particulière et que nous nous employons à dynamiser. Comme le tourisme, créateur d’activités et d’emplois, indispensable pour notre territoire. Comme la culture à laquelle je souhaite donner un nouvel essor.
Sur ces thématiques, nombreuses sont les actions menées avec les associations locales. Nous établissons avec elles des conventionnements, qui fixent le cadre du partenariat et le montant des subventions accordées.
Alain Thérond Il faut tenir le budget et mon rôle est de veiller à ce que les nouvelles actions budgétées soient financées, sans dommage pour les autres services existants. Nous avons la chance cette année de ne pas être concernés par la baisse des dotations d’Etat. C’est l’effet positif d’une réforme nationale des dotations aux intercommunalités, qui privilégie des structures comme la nôtre, à la fois très investie dans les services publics locaux, et considérée comme pauvre fiscalement. Nous nous sommes également engagés à ne pas augmenter nos taxes : taxe d’habitation, taxes foncières, cotisation foncière aux entreprises, taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Nous avons tenu à ce que nos taux restent les mêmes, et ce depuis 2015.

Les 4 points clés du budget 2019

1- Maintenir des services de qualité
Budget consacré (charges de fonctionnement des services, charges de personnel, subventions, et participations aux associations et aux syndicats intercommunaux) 16 800 000 €.
2 – Dégager de l’épargne
Par la maitrise des dépenses courantes de fonctionnement, pour financer les investissements 60% des investissements 2019 sont financés
par de l’épargne
3 – Se désendetter
Maintenir le cap et poursuivre le désendettement en 2019.
Dette tous budgets 2015 : 16 990 000 €
dette tous budgets 2019 : 12 393 000 €
4 – Investir
Investissements travaux réalisés 2017 : 597 000 €
Investissements travaux réalisés 2018 : 1 820 000 €
Investissements travaux prévus 2019 : 3 104 000 €
(budget général + budgets annexes)
Petite Enfance : 85 450 €
Enfance/Jeunesse : 103 720 €
Scolaire : 835 410 €
Economie : 95 450 €
Patrimoine/Tourisme : 110 690 €
Culture : 8 000 €
Administration générale/Logistique : 311 310 €
Collecte et valorisation des déchets : 1 007 770 €
fonds de concours lycée : 400 000 €
budgets annexes : 130 000 €

Plus d’infos sur le Journal n° 15 CCPS